IMPORTANTE TÊTE EN IVOIRE LÉGA, RÉPUBLIQUE…

Lot 74
100 000 - 150 000 €
Résultat: 100 000 €

IMPORTANTE TÊTE EN IVOIRE LÉGA, RÉPUBLIQUE…

IMPORTANTE TÊTE EN IVOIRE LÉGA, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO Ivoire à patine miel, cauris (petits accidents visibles, base légèrement arasée)
H. 13,5 cm
IMPORTANT LEGA IVORY HEAD, DEMOCRATIC REPUBLIC OF CONGO H. 5.3 in
Provenance:
- Collection Anne-Marie et André Gaillard
- Collection Alexandre Bernand, Paris
Publication / Exposition:
- African Ivories, May 10, June 20 1978, F. Rolin & Co., Inc., New York, p. 21, n. 22.
- Kremer Peter, Kongo 1885-1985, Eine Ausstellung zum 100, Jahrestag der Berliner kongo Konferenz 1884/85, Heinrich Bath-Gesellschaft, Museum Alexander König, Bonn, (9.8 29.8.1985) et Fuhlrott-Museum, Wuppertal (1.10-24.11.1985), n°23, p. 26.
- AAN, n°103, Automne 1997 (publicité M. Koenig)
Au sein de l'ensemble des figurines anthropomorphes intervenants lors des rites initiatiques de la société du Bwami, les grandes têtes en ivoire semblent représenter une catégorie bien à part. Peu nombreuses à l'évidence et soigneusement conservées au nom de la communauté par l'initié du plus haut grade, ou bien lui appartenant en propre, elles occupent une position centrale lors de l'exhibition rituelle des statuettes. Elles sont, comme les autres sculptures liées à la pratique coutumière, désignées individuellement le plus souvent par des périphrases se rapportant aux valeurs souveraines de l'enseignement du Bwami.
Pour réaliser cette oeuvre importante, le sculpteur a voulu donner à la tête un volume parfaitement ovoïde délicatement posé en équilibre sur un cou tronconique. Afin de ne pas troubler l'harmonie de cette construction, c'est par une simple gravure qu'il évoque les oreilles. Le visage est décrit en un coeur stylisé, partagé en son milieu par un nez long et élégant, à l'arrête bien marquée. Les yeux sont figurés par des cauris fixés à la résine dans les orbites creusées, la bouche indiquée par une simple incision.
Cette oeuvre Léga est un véritable manifeste pour la simplicité et l'abstraction dans le domaine des arts plastiques. Humble en apparence, elle impose une expression digne et recueillie -mais empreinte d'une grande noblesse- dans un langage proche de celui que les sculpteurs du XXe siècle ont si bien appris à maîtriser dans les pas de Constantin
Brancusi.
Une lettre du marchand Michel Koenig au collectionneur André Gaillard son propriétaire à l'époque (1999) indique que cette importante sculpture en ivoire aurait été découverte par le Gouverneur Louis Peigneux (vers 1925) et qu'elle aurait depuis lors fait partie intégrante de ses collections.


Ce lot est réalisé dans l’ivoire d’Elephantidae spp - classé à l’Annexe I au titre de la Convention de Washington et à l’Annexe A du Règlement Communautaire Européen - au vu de son ancienneté, ce spécimen est bien antérieur au 1er juin 1947. De ce fait, l’utilisation commerciale dans l’UE est permise. En revanche, pour une sortie de l’UE, un CITES de ré-export sera nécessaire, celui-ci étant à la charge du futur acquéreur.

IMPORTANT LEGA IVORY HEAD, DEMOCRATIC REPUBLIC OF THE CONGO Ivory with honey-coloured patina, slight erosion to base
Exhibited in New York in 1978 and published in the African Ivories catalogue, May 10 - June 20 1978 by F. Rolin & Co., Inc. (n.22).
Among all the anthropomorphic figurines used during initiatory rites in Bwami society, large ivory heads seem to represent a completely separate category. There appear to be very few of them, and they have been carefully preserved on behalf of the community by the initiated person of the highest rank, or are owned by him, and have a central role when the statuettes are ritually exhibited. They, like the other sculptures, are linked to traditional customs, and are most often named individually in an indirect way in relation to the ruling values of Bwami teachings.
To make this important work, the sculptor wanted the head to be perfectly eggshaped and delicately placed in equilibrium on a tapered neck. So as not to disturb the harmony of the construction, the ears are evoked with a simple engraving. The face is designed as a stylised heart, divided in the middle by a long, elegant nose with a pronounced bridge. The eyes are supplied by cowry shells fixed with resin into the eye sockets, and the mouth is shown by a simple cut.
This Lega work is a real manifesto in favour of simplicity and abstraction in the field of the plastic arts. Simple in appearance, it has a dignified and contemplative expression - but filled with great nobility - in a language that is close to the style developed by 20th century sculptors following in the footsteps of Constantin Brancusi.
According to a letter written by the merchant Michel Koenig to the collector André
Gaillard, its owner at the time (1999), this important ivory statue was discovered by
Governor Louis Peigneux (in about 1925) and since then had been a vital part of his collection.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue