DOUNOT (Didier)

Lot 24
4 000 - 5 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 4 950 €

DOUNOT (Didier)

Confutation de l'invention des longitudes ou de la Mecometrie de l'eymant [sic]. Cy devant mise en lumière souz le nom de Guillaume le Nautonnier sieur de Castel-franc au haut Languedoc. Paris, François Huby, 1611. In-4, vélin ivoire, tranches rouges (Reliure moderne).
Lalande, p. 156. — Houzeau & Lancaster, n°10324.
Édition originale.
Mercator est le premier, au XVIe siècle, à tenter de déterminer la longitude en la mesurant. Parallèlement, le médecin britannique William Gilbert établit les tables de cette déclinaison. Guillaume de Nautonnier, à la fin du XVIe siècle, est l'un des premiers à spéculer sur le lien entre la longitude et la déclinaison de l'aimant. Cet astronome et géographe tarnais publie notamment un imposant ouvrage de synthèse sur ce sujet, intitulé Mécométrie de l'eymant. Il défend l'idée de deux pôles magnétiques fixes, vers lesquels l'aiguille des aimants est orientée en permanence (Jérôme Lamy, «Le problème des longitudes en mer dans les traités d'hydrographie des Jésuites aux XVIIe et XVIIIe siècles» in Histoire & Mesure, XXI-2, 2006).
Didier Dounot (1574-1640), natif de Bar-le-Duc, enseigna les mathématiques à Paris et fut un ami de Descartes et de Marin Mersenne. Il critique ici la théorie émise en 1603 par Guillaume Nautonnier sur le géomagnétisme.
Brunissure dans la marge du titre et du feuillet de dédicace, due à la colle de la doublure
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue