BREVIARUM PARISIENSE... Paris, Sumptibus…

Lot 8
1 500 - 2 000 €

BREVIARUM PARISIENSE... Paris, Sumptibus…

BREVIARUM PARISIENSE... Paris, Sumptibus suis ediderunt Bibliopolae usum Parisiensium, 1778. 4 volumes grand in-8, maroquin rouge à long grain, bordure dorée formée de deux doubles filets se croisant aux angles, agrémentée d'une large guirlande de pampre et de fleurs de lis aux angles, armoiries dorées au centre, dos lisse richement orné, grecque intérieure, tranches dorées (Gaudreau).
Exemplaire en maroquin aux armes de Louis xviii, revêtu d'une séduisante reliure décorée par Gaudreau.
Chaque volume porte l'étiquette du relieur, au Rue St-Jacques N°110 à Paris.
Une note manuscrite sur une garde précise que l'exemplaire fut offert par le roi Louis XVIII lui-même: Ce bréviaire appartenait à Monsieur de Saunhac Belcastel évêque de Perpignan de 1822 à 1853, ancien émigré, le dernier survivant du clergé de l'ancien régime. Le roi Louis XVIII le lui avait donné à l'occasion de son élévation. Seulement la maison du Roi ayant fait relier aux armes royales un bréviaire parisien, l'exemplaire n'a jamais servi. [...] Donné par l'évêque de Perpignan en 1904. Fezensac.
L'exemplaire a ensuite appartenu à Jules-Louis-Marie de Carsalade du Pont, évêque de Perpignan de 1900 à 1932, surnommé «l'évêque des Catalans». Originaire du Gers, celui-ci fut chanoine d'Auch et fonda la Société archéologique du Gers. Il est également passé entre les mains de Philippe de Montesquieu-Fezensac, duc de Fezensac (1843-1913), homme politique et sénateur du Gers, dont l'ex-libris armorié se trouve dans les volumes.
Le supplément annoncé dans cette note manuscrite n'est pas joint ici. Quelques rousseurs.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue