Lot 49
4 000 - 6 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 5 263 €

VENTUROLI (Giacomo)

Scorta di economia, o sia dialogo di scrittura famigliare, opera non solo necessaria à computisti tutelari, e famigliari, mà ancora à qualsivoglia amministratore di università, e collegi. [...] Bologne, par les héritiers d'Evangelista Dozza, 1666.
Petit in-4 [220 x 159 mm] de (4) ff., 73 et (3) pp. de table: vélin souple, dos lisse orné, plats entièrement recouverts d'un riche décor doré à l'éventail contenu dans une succession d'encadrements de filets et roulettes, tranches dorées (reliure italienne de l' époque).
Édition originale, d'une grande rareté.
L'abbé Venturoli enseignait les mathématiques à Bologne dans la première partie du XVIIe siècle, dressant par ailleurs des pronostications astrologiques qu'il éditait sous le pseudonyme d'Indiano Mascherato.
Selon la méthode italienne de la comptabilité par parties doubles.
Indissociable de l'essor du capitalisme, la méthode italienne fut inaugurée par Luca Pacioli.
Le premier manuel de comptabilité en français vit le jour à Anvers en 1543.
Celui de Venturoli se présente sous forme d'un dialogue entre un père et son fils: “Il a le mérite d'être cité pour la simplicité avant laquelle il fait passer son enseignement au moyen d'un dialogue suggestif et agréable” (Stevelinck). Il n'abuse pas des termes techniques et il indique ses sources.
Exemplaire exceptionnel, dans une ravissante reliure italienne de l'époque ornée d'un décor à l'éventail.
Les manuels de comptabilité anciens ont été encore moins bien traités que les livres de cuisine.
Bien peu ont survécu car les bibliophiles n'y attachaient aucun intérêt. On peut présumer que l'exemplaire a appartenu au dédicataire du manuel, Giuseppe Pepoli, dont la noble famille était installée à Bologne depuis le XIIIe siècle et dont on retrouve les grandes armes gravées sur bois sur le feuillet précédant la page de titre.
C'est à Bologne, au milieu du XVIIe siècle, que furent produits quelques-uns des plus remarquables décors à l'éventail qui ont connu une diffusion européenne.
De la bibliothèque Henri Beraldi, avec ex-libris (cat. I, 1934, nº 78).
Le volume est conservé dans une boîte moderne en maroquin bleu.
(Stevelinck, La Comptabilité à travers les âges, Bibliothèque royale Albert 1er, 1970, n° 71.-
Riccardi, Biblioteca matematica italiana II, 590-591.- Réimprimé jusqu'au siècle suivant, le manuel n'est pas cité par Einaudi, Kress ou Goldsmith, de même qu'il n'est pas répertorié à la British Library, ni à la BnF.)
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue