Ɵ Statuette Tellem, Mali Bois à épaisse patine…

Lot 17
125 000 - 150 000 €
Résultats avec frais
Résultat: 152 980 €

Ɵ Statuette Tellem, Mali Bois à épaisse patine…

Ɵ Statuette Tellem, Mali
Bois à épaisse patine croûteuse
Epoque: XVe-XVIIe siècle Rapport scientifique de la CIRAM n°1217-OA-3822-1 du 24 janvier 2018
H. 45,7 cm
Tellem figure, Mali
H. 17.99 in
Provenance:
- Collectée par Pierre Langlois à Iréli en 1952
- Collection privée, acquis de ce dernier
Publication:
- Bernard de Grunne, La sculpture classique tellem, AAN, 1993, n° 88, p. 27
En langue dogon tellem signifie «nous les avons trouvés» et désigne les populations qui occupaient la falaise de Bandiagara au Mali avant l'arrivée des dogons au XV° siècle.
Le personnage est représenté debout les pieds posés sur une petite base circulaire, les jambes légèrement fléchies. Les bras sont levés vers le ciel et les mains ouvertes et accolées en une position incantatoire traditionnelle. Le visage sobre et architecturé et le torse aux seins indiqués semblent posés sur la planche dorsale, une caractéristique essentielle de nombreux styles classiques tellem. Une patine sèche, croûteuse et crevassée, résultant des multiples immersions imposées rituellement, recouvre la surface de l'oeuvre.
La culture tellem fut découverte par les occidentaux dès le début du XX° siècle à l'occasion du voyage du Lieutenant Louis Desplagnes, mais c'est entre 1950 et 1954 que le marchand et infatigable globe-trotter Pierre Langlois rapporta en Europe la plupart des oeuvres que nous connaissons aujourd'hui. Il récolta la présente statuette sur le site d'Ireli en 1952.

Tellem female figure, Mali
Period: XV - XVIIth century
H. 18 in
Provenance:
-Private collection
Publication:
-Bernard de Grunne, La sculpture classique tellem, AAN, 1993, n° 88, p. 27
In the Dogon language, tellem means “we have found them” and refers to the populations who occupied the Bandiagara Escarpment in Mali before the arrival of the Dogon people in the 15th century.
The character is represented standing up, with the feet resting on a little circular base and legs slightly flexed. The arms are raised towards the sky and the hands are open and joined, in a traditional posture of incantation. The plain and structured face and the chest with visible breasts seem as if placed on the backboard, an essential characteristic of many classic tellem styles. A dry, crusty and cracked patina, resulting from multiple ritual immersions, covers the surface of the statue.
The Tellem culture was discovered by westerners in the early 20th century during the voyage of Lieutenant Louis Desplagnes, but it wasn't until between 1950 and 1954 that the trader and untiring globetrotter, Pierre Langlois, brought back to Europe the majority of the works we know today. He collected this statuette from the site of Ireli in 1952.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue