Lot 25
2 500 - 3 500 €
Résultats avec frais
Résultat: 4 940 €

BAUDELAIRE (Charles).

Lettre autographe signée à Auguste Poulet-Malassis, [30 mars 1857], signée Ch. Baudelaire, 1 page in-8 (207 x 132 mm) sur un bifeuillet, le second portant adresse autographe à Alençon, timbre et marques postales, sous chemise demi-maroquin noir moderne.
Baudelaire surveille avec minutie les épreuves de la première édition des Fleurs du Mal
Baudelaire avait signé le contrat d'édition pour les Fleurs du Mal le 30 décembre 1856 avec Poulet-Malassis et De Broise; il avait remis son manuscrit le 4 février 1857 au correspondant parisien de Poulet-Malassis, alors imprimeur à Alençon du Journal d'Alençon et qui, peu à peu, insère, après les nouvelles officielles, des textes de ses amis. Commence alors une correspondance importante entre Baudelaire et son éditeur au sujet des corrections, de la mise en page, de la préparation de la dédicace, de la page de titre, de la couverture... Trois mois plus tard, Poulet-Malassis dépose, le 12 juin 1857, à la préfecture de l'Orne deux exemplaires des Fleurs du Mal, dont la mise en vente est annoncée pour le 21 juin. En août 1857, le recueil sera condamné.
L'écriture hâtive de cette lettre et les ratures montrent la nervosité du poète, inquiet de l'avancement de l'impression de son livre, à Alençon. Malassis s'était impatienté de la lenteur de Baudelaire à lui renvoyer les épreuves du livre: le poète lui enverra donc le surlendemain la 4e feuille, et non pas 3e. Et Jeudi, votre 5e et vendredi vos placards. Mais il l'avertit fermement: Je veux tout relire encore, tant j'ai peur des fautes. Puis il lui reproche sa lettre, aussi injuste que folle, dans laquelle l'éditeur menaçait d'imprimer sans plus attendre: si vous tiriez tout de suite, comme vous m'en menacez, vous m'obligeriez simplement à vous rembourser toutes vos dépenses. Cela me serait dur, mais j'y réussirais. En post-scriptum, il lui recommande de bien vérifier les numéros des pages et les chiffres romains, et de lui envoyer la première feuille le plus tôt possible.
En haut à gauche, annotation autographe de Poulet-Malassis, indiquant la date de réception de la lettre: 2 avril 1857.
Ancienne collection Adrienne Monnier, qui édita la lettre dans Les Lettres nouvelles en avril 1953.
Correspondance, éd. Cl. Pichois, Pléiade, 1973, t. I, p. 391.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue