STATUETTE RELIQUAIRE CULTUELLE LUBA, ATELIER…

Lot 16
80 000 - 120 000 €

STATUETTE RELIQUAIRE CULTUELLE LUBA, ATELIER…

STATUETTE RELIQUAIRE CULTUELLE LUBA, ATELIER DE LA MOYENNE LUKUGA, LUBA ORIENTAUX, RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU CONGO
Bois
H. 19,5 cm
LUBA CULT RELIQUARY FIGURE, WORKSHOP IN THE MIDDLE LUKUGA, EASTERN LUBA, DEMOCRATIC REPUBLIC OF CONGO
H. 7.67 in

Provenance:
- Collectée par Georges Van Halle entre 1940 et 1945
- Collection Pierre Dartevelle, acquis de Georges Van Halle en 1974, Bruxelles
- Galerie Bernard de Grunne, Bruxelles
- Collection Béatrice et Patrick Caput, Paris

Publication:
- François Neyt, Luba, aux sources du Zaïre, 1993, p.157
- Mary Nooter Roberts et Allen F. Roberts, Memory: Luba Art and the Making of History, 1996, p.196, n°79
- Patrick Caput et Valentine Plisnier, Arts d'Afrique. Portraits d'une collection, 2016, p.88-89

Exposition:
- Paris, Fondation Dapper, Luba, aux sources du Zaïre, 25 novembre 1993 - 17 avril 1994
- New York, The Museum of African Art, Luba: to the source of the Zaire, 2 février - 8 septembre 1996
- Washington, The National Museum of African Art, Smithsonian Institution, Luba: to the source of the Zaire, 30 octobre 1996 - 26 janvier 1997
- Buffalo, Albright-Knox Art Gallery, Luba: to the source of the Zaire, 26 juillet - 5 octobre 1997
- Wellesley, Davis Museum & Cultural Center, Luba: to the source of the Zaire, 5 février - 7 juin 1998

Les statues cultuelles Luba sont rares. Intermédiaires entre le visible et l'invisible, elles étaient utilisées pour faire face à des puissances antagonistes, ambivalentes, qui engendraient le bonheur, la fécondité, la richesse mais aussi l'envoûtement, la possession ou la mort.
Elles apparaissaient principalement lors des rites de divination, de guérison et d'initiation.
Collectée entre 1940 et 1945 par l'officier colonial Georges Van Halle, cette statuette reliquaire s'impose comme un chef-d'œuvre de l'art Luba.
D'une très belle patine sombre, elle mêle magistralement à la fois des influences Luba, Hemba et Tabwa.
La tête, siège de pouvoir, lieu de sagesse et de clairvoyance, est surmontée d'une petite coupe circulaire finement décorée. Logée au sommet d'une élégante coiffure gaufrée, cette dernière était destinée à accueillir des remèdes magiques. Les immenses yeux en amande mi-clos suggèrent une grande intériorité. Le nez et la bouche sont sculptés avec une extrême délicatesse. Le long cou magnifiquement annelé mène à une poitrine généreuse rappelant l'importance de la féminité dans l'art Luba. Les mains sont symboliquement posées sur l'abdomen rebondi.
La beauté de cette sculpture, la plénitude de ses formes, l'expressivité de son visage, et plus précisément son haut front bombé, ses grands yeux en amande et son long cou annelé, permettent de l'attribuer à un atelier établi aux confins des pays Luba et Hemba, dans la région de la Lukuga. D'après François Neyt, les plus belles représentations Luba, les plus prestigieuses d'un point de vue esthétique, ont été réalisées dans cette contrée du Congo (voir Luba aux sources du Zaïre, p.158).
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue