[GRASLIN (Jean-Joseph-Louis)]

Lot 82
1 000 - 1 200 €
Résultats avec frais
Résultat: 1 128 €

[GRASLIN (Jean-Joseph-Louis)]

Essai analytique sur la richesse et sur l'impôt, Où l'on réfute la nouvelle doctrine économique, qui a fourni à la Société Royale d'Agriculture de Limoges les principes d'un Programme qu'elle a publié sur l'effet des Impôts indirects. Londres, s.n., 1767. In-8, veau marbré, filet à froid encadrant les plats, dos orné, pièce de titre rouge, tranches rouges (Reliure de l'époque).
Goldsmith, n°10266.
Édition originale de l'un des meilleurs écrits d'économie politique, dû à Jean-Joseph-Louis Graslin (1727-1790), receveur général des fermes du roi à Nantes et farouche opposant aux idées physiocratiques.
Graslin composa ce mémoire en vue d'obtenir le prix de théorie économique proposé à l'instigation de Turgot par la Société royale d'agriculture de Limoges en 1766, sur le thème suivant: Démontrer et apprécier l'effet de l'impôt indirect sur le revenu des propriétaires des biens-fonds.
Parmi les dix mémoires reçus, aucun ne fut satisfaisant. Par défaut, Turgot remit le prix au physiocrate Saint-Péravy et accorda à Graslin une mention honorable en récompense de sa contribution audacieuse et ses vues ingénieuses (cf. Philippe Le Pichon, Graslin: le temps des Lumières à Nantes, 2008).
Bel exemplaire ayant appartenu à Louis-François de Monteynard (1713-1791), secrétaire d'État à la guerre de 1771 à 1774, avec son ex-libris gravé.
Légères rousseurs sur le titre et à quelques feuillets.
Mes ordres d'achat
Informations sur la vente
Conditions de ventes
Retourner au catalogue